vendredi 19 janvier 2018

[Chronique] IRL d'Agnès Marot



Titre : IRL


Auteur : Agnès Marot

Année de publication : 2016

Genre : Science fiction, anticipation

Nombre de pages : 432 pages

Résumé : Je m’appelle Chloé Blanche et j’ai grandi à Life City. Comme tous ses habitants, j’ignorais que nous étions filmés en permanence. J’ignorais que nous étions un divertissement pour des milliers et des milliers de foyers. J’ignorais que nous étions les personnages de Play Your Life, l’émission qui fait fureur hors de Life City, IRL. J’ignorais surtout à quel point nous étions manipulés. Puis j’ai rencontré Hilmi, le nouveau à la peau caramel. Le garçon qui faisait battre mon cœur, mais que ceux qui tirent les ficelles ne me destinaient pas. C’est ainsi que j’ai découvert ce que nous étions, à Life City : les personnages d’un immense jeu vidéo.

Mon avis :
ça faisait un petit moment que je n'avais pas lu de SF jeunesse et lorsque Cleophis a proposé ce titre pour sa 20e édition de son club de lecture, j'ai tout de suite été séduite par le résumé.

Dans "IRL", les gens sont fascinés par un jeu video qui s'apparente également à de la télé réalité. Ils suivent les aventures des personnages, votent pour qu'il se passe telle ou telle chose, pour que tel ou tel couple se forme etc...
Tant qu'on imagine ne suivre que les aventures d'un jeu video, il n'y a rien de très grave à suivre et entretenir ce genre d'émission mais il s'avère que finalement, les personnages semblent dotés d'une conscience propre et ressentir des émotions... Alors, humain ou pas humain ?

Nous retrouvons les travers de tout ce qui plait à la plupart des gens de notre société actuelle : la réalité virtuelle, l'IA de plus en plus poussée, les réseaux sociaux, la télé réalité.... et Agnès Marot, à travers ce roman d'anticipation nous en montre les limites et les travers.
Le monde développé ici a un dirigeant omniprésent, les objets IRL sont tous connectés et plus rien n'est laissé au hasard, plus aucune possibilité d'une vie totalement privée.
De nombreuses références sont présentes dans ce roman et j'ai apprécié qu'elles soient reprises en fin de lecture.
Bien sûr, il y a toutes les références aux jeux vidéo tel que Les Sims ou Second Life, il y a aussi des référence à Truman Show. La situation de Chloé est assez similaire à celle du héros du film.
On retrouve également de nombreuses références littéraires : Fahrenheit 451, 1984, mais aussi Cyrano de Bergerac, Roméo et Juliette...
La lecture est, je pense, beaucoup plus agréable lorsqu'on connait les nombreuses références.

J'ai beaucoup aimé la construction narrative choisie par l'auteur qui jongle entre plusieurs périodes qui retourne dans le passé, revient dans le présent....ça peut être déroutant pour certains mais en ce qui me concerne, j'ai apprécie et j'ai trouvé ça très facile à suivre.

J'ai également aimé l'intrigue, les relations entre les personnages, leur psychologie, que j'ai trouvé vraiment bien rendue.


J'ai parfois eu un peu de mal avec la "technologie" qui permet de passer d'un monde à un autre, de "créer" de toutes pièces une être humain qui n'est au départ, qu'un programme, des lignes de codes. Ça m'a semblé un peu gros. 
Globalement, l'histoire est prenante et ce fut une lecture vraiment agréable.


Note globale : 

Suivi défi
Défi lecture 2018 : catégorie 82 "Lire un livre d'une maison d'édition que j'ai jamais lue"
Défi ABC prénom : lettre A
Défi ABC nom : lettre M
Défi ABC titre : lettre I
Défi journées spéciales 2018 :  /

1 commentaire:

  1. Merci beaucoup pour ta participation ! j'ai moi aussi beaucoup aimé l'histoire de base mais j'ai trouvé certains passages trop mièvres et parfois incohérents. Le YA a parfois ses défauts...

    RépondreSupprimer