mercredi 8 mars 2017

[Chronique] Le bébé, c'est pour quand? de Laëtitia Milot






Titre : Le bébé, c'est pour quand ? 

Auteur : Laëtitia MILOT

Genre : Témoignage

Thèmes abordés : endométriose, infertilité

Année de parution : 2016








Résumé

En 2004 le public découvrait Laëtitia Milot dans Plus belle la vie et a immédiatement adopté celle qui prête toujours ses traits à l’irrésistible Mélanie. À tel point qu’elle est aujourd’hui l’un des personnages préférés des téléspectateurs du feuilleton à succès. Mais si professionnellement tout sourit à la jeune actrice, sa vie personnelle n’est pas exempte d’épreuves. Derrière sa magnifique histoire avec Badri, son compagnon, se cache un drame : les amoureux se rencontrent alors que le premier amour de Laëtitia vient d’être emporté par un cancer. Pourtant, auprès de Badri, elle se reconstruit, ils se marient et espèrent un enfant. Malheureusement celui-ci se fait attendre. Il s’avère que Laëtitia est atteinte d’endométriose, une affection gynécologique se manifestant par un développement anormal de la muqueuse utérine, et qui constitue la première cause d’infertilité chez les femmes. Malgré le diagnostic, la jeune femme ne baisse pas les bras et brise même un tabou en évoquant publiquement sa pathologie. « C’est une maladie sans fin, qui a des récidives permanentes. Des fois, on en a marre de se battre, c’est épuisant. Mais on se soutient mutuellement. On garde espoir et, de toute façon, on y arrivera », explique-t-elle avec pudeur. Si elle évoque dans ce livre les souffrances physiques avec lesquelles elle doit vivre, les difficultés des médecins à mettre des mots sur le mal dont elle souffre, elle offre surtout un message d’espoir à toutes les femmes dont le désir d’être mère est plus fort que tout.

 ~~~~
Mon avis 

Je dois reconnaître que je ne connaissais pas Laëtitia Milot pour la bonne raison que ma télé est éteinte depuis plus de 10 ans et que je n'ai donc jamais regardé un épisode de Plus Belle La Vie. Sa notoriété n'a donc aucun impact sur mon envie de lire ce livre. Seule la thématique me plaisait : Parler de l'Endométriose.
Je ne suis pas atteinte à titre personnel, mais je connais suffisamment de copines en souffrant pour me sentir concernée.

Dans ce livre Laetita Milot décrit ce qu'est cette maladie, ce que ça implique pour les femmes en souffrant, surtout celles dont le diagnostic a été beaucoup trop tardif. Avec des mots simples elle en explique les particularités.
On y retrouve le témoignage de plusieurs autres femmes, des conséquences dramatiques de la maladie au quotidien, le manque de considération  du personnel soignant ("c'est normal d'avoir mal pendant ses règles prenez un peu sur vous...")
Ce récit permet vraiment d'ouvrir les yeux, de se rendre compte que l'endométriose ce n'est pas "QUE" des règles douloureuses, ça peut aller beaucoup plus loin que ça. Il insite également sur le fait que plus de 10% des femmes en souffrent et qu'il y en a surement davantage car nombreuses sont celles qui ne sont pas diagnostiquées.

Petit Bémol : tout le blabla autour de sa carrière, de plus belle la vie, de son livres, de ses films....Aucun intérêt pour moi.

2e petit bémol : répéter à chaque page à quel point elle est consciente de la chance d'avoir le mari qu'elle a.

 ~~~~

Incipit

Le tournage va bientôt reprendre mais je ne peux plus respirer. Je suis recroquevillée sur le sol de ma loge, la respiration presque coupée. Des contractions incroyablement fortes me parcourent le corps et je retiens mes gémissements ; je ne veux pas que l’équipe m’entende.


Et Comme d'habitude chez Karine Giébel, la fin est tout sauf positive.
Tout le monde meure.
Les vrais gros énormes méchants s'en sortent sans une éclaboussure
Je crois que c'est ce qui me déroute le plus : il n'y a finalement aucun morale. Ainsi va la vie....C"est ce qui rend crédible ces romans...pas de happy end...comme dans la vraie vie...
Les pourris s'en sortent toujours. 

2 commentaires:

  1. Moi c'est justement le fait d'en avoir beaucoup trop entendu parler (d'elle) qui m'a coupé l'envie de le lire ! Mais c'est bien d'aborder l'endométriose .. Ca reste malgré tout assez peu connu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est là que je me rends compte que je suis complètement coupée du l'univers télévisuel, je la connaissais mais alors pas du tout du tout.
      Hier je parlais de ce livre ç ma maman en lui disant "c'est une nenette qui joue dans plus belle la vie" et elle, du tac au tac : "oui oui Laetita Milot". Alors qu'elle regarde même pas pblv :p
      Par contre pour en revenir au livre, j'ai pas été convaincue par son talent d'auteur, mais bon, on écrit pas de la même façon un témoignage et une fiction, j'imagine.

      Supprimer