mardi 7 mars 2017

[Chronique] La vie en Rosalie de Nicolas Barreau






Titre : La vie en Rosalie

Auteur : Nicolas BARREAU

Genre : Romance

Thèmes abordés : amour, Paris, ecrivain

Année de parution : 2017








Résumé

Rosalie Laurent tient une jolie papeterie à Paris rue du Dragon, où elle confectionne et vend des cartes poétiques. Un jour, un vieil homme entre et renverse un présentoir. Quelle n'est pas la surprise de Rosalie face à cet inconnu qui n'est autre que Max Marchais, dont les albums ont bercé sa jeunesse ! Séduit par son talent, il lui propose d'illustrer son célèbre conte, Le Tigre bleu. Ravie de cette heureuse collaboration, elle expose l'ouvrage publié dans sa devanture. Mais un jour, un professeur de littérature anglo-saxonne, fraîchement débarqué des États-Unis, surgit dans son magasin et, après avoir lui aussi renversé un présentoir, soutient mordicus que l'histoire du Tigre bleu lui appartient. Max Marchais serait-il un plagiaire ? Les deux jeunes gens, d'abord hostiles, vont faire cause commune pour enquêter et mettre au jour un secret qui les liera à tout jamais.

Comme dans les précédents Barreau, le destin se nourrit de coïncidences, de hasards et l'amour savamment contrarié doit triompher de malentendus et quiproquos. Régal de suspense et d'émotion, La Vie en Rosalie est une histoire mutine dont le charme délicatement anachronique est une incitation à prendre son temps et savourer les petits riens de la vie.

 ~~~~
Mon avis 

Les romans de Nicolas Barreau sont de véritables bonbons. Plein de bons sentiments, plein d'amour, de tendresse... C'est tout plein de miel.
Et j'adore !
En ouvrant cette histoire, 3e roman de l'auteur, je savais donc déjà ou je mettais les pieds et je n'ai pas été déçue.
Rosalie fait la connaissance de Max Marchais, auteur du "Tigre Bleu" pour lequel elle est l'illustratrice et un jour, un américain déboule littéralement dans sa petite boutique et revendique que cette histoire est la sienne, à la virgule près.
C'est en tentant de découvrir le fin mot de l'histoire que Rosalie et Robert se rapprocheront.
Le dénouement se devine très tôt dans l'histoire mais ça n'enlève en rien le plaisir de la lecture : on ne lit pas ce genre de roman pour le suspense ;)
Les personnages sont bien rendus, j'ai beaucoup aimé les caractères des 3 protagonistes.
Le style de Nicolas Barreau est simple, fluide, ses romans se lisent rapidement et sans "prise de tête".
On pourrait presque les cataloguer de feel good :)


 ~~~~

Incipit

ROSALIE AIMAIT LE BLEU. C’était le cas depuis qu’elle était capable de penser. Et cela faisait maintenant vingt-huit ans.

Ce jour-là, comme tous les matins à onze heures, en ouvrant sa boutique de cartes postales, elle leva les yeux et espéra découvrir dans le ciel parisien, gris et brumeux, une parcelle de bleu. Elle la trouva et sourit.


Et Comme d'habitude chez Karine Giébel, la fin est tout sauf positive.
Tout le monde meure.
Les vrais gros énormes méchants s'en sortent sans une éclaboussure
Je crois que c'est ce qui me déroute le plus : il n'y a finalement aucun morale. Ainsi va la vie....C"est ce qui rend crédible ces romans...pas de happy end...comme dans la vraie vie...
Les pourris s'en sortent toujours. 

2 commentaires:

  1. Je l'ai dans ma PAL .. Mais j'ai été si déçue d'un soir à Paris que j'ai un peu peur de le lire ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un soir à Paris, je l'ai pas encore lu mais j'ai vraiment aimé les 3 autres titres :)
      Je crois quand même que mon préféré est "tu me trouveras au bout du monde".

      Supprimer