samedi 4 mars 2017

[Chronique] Calendar Girl de Audrey Carlan






Titre : Calendar Girl

Auteur : Audrey CARLAN

Genre : New Romance

Thèmes abordés : escort girl, érotisme

Année de parution : 2017








Résumé

Mia vit seule avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle veut devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte 1 million de $ qu'il perd et ne peut rembourser. Le prêteur sur gages l'expédie dans le coma. Mia doit assumer la dette de son père sous peine que sa petite sœur et elle subissent le même sort.

Elle deviendra escort. Un contrat mensuel de 100 000 $.
12 hommes, 12 villes, 12 rencontres, 12 livres... des scénarios qui se croisent, se recroisent et se décroisent.

 ~~~~
Mon avis 

J'ai eu envie de tester cette série dont la forme m'amusait : 12 mois, 12 romans sortant une fois par mois.
Mais très honnêtement, j'ai assez vite déchanté.
L'histoire est totalement invraisemblable, il y a pas mal d'incohérences.
Le style de l'auteur est plat, pauvre.
Même les scènes érotiques qui sont censées être le petit plus de ce genre littéraire tombent à plat.
Bref, ennui mortel.
Je me rends compte que, finalement, mis à part la série des "beautiful bastard" que j'avais bien aimé, la new romance n'est peut-être pas faite pour moi.

Côté positif : les romans sont courts et de facto, se lisent vite.


 ~~~~

Incipit

J’ai cru au grand amour pendant des années. J’ai même cru l’avoir trouvé – à quatre reprises, pour être précise.


Et Comme d'habitude chez Karine Giébel, la fin est tout sauf positive.
Tout le monde meure.
Les vrais gros énormes méchants s'en sortent sans une éclaboussure
Je crois que c'est ce qui me déroute le plus : il n'y a finalement aucun morale. Ainsi va la vie....C"est ce qui rend crédible ces romans...pas de happy end...comme dans la vraie vie...
Les pourris s'en sortent toujours. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire