mardi 12 janvier 2016

[Chronique]Delirium de Lauren Oliver






Titre : Delirium

Auteur : Lauren OLIVER

Genre : Dystopie

Thèmes abordés : liberté d'expression, de pensée, amour...

Année de parution : 2011

Nombre de pages : 456 pages



Résumé 

Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme la pire des maladies. Un monde où tous les jeunes subissent à leur majorité une opération de cerveau pour être immunisés.
A quelques mois de ses dix-huit ans, Lena aspire presque à subir à son tour le Protocole car, depuis toujours, amour rime pour elle avec souffrance et danger.
Jusqu’à ce qu’une rencontre inattendue fasse tout basculer. Avant, tout était simple, tout était organisé.
Mais est-ce vraiment vivre que de laisser la société tout prévoir pour vous. Vos amis, vos amours et votre avenir ?


Mon avis 
Ce livre est dans ma PàL depuis déjà un petit moment et il s'est donc retrouvé dans ma book jar et je l'ai pioché ;)

Lena est une jeune fille qui aspire qu'à une chose : subir le protocole, être apparié (un partenaire lui sera imposé selon leurs gouts respectifs) et ne plus risquer d'attraper à tout moment la Amor Deliria Nervosa, nom médical de "amour". Rien que ça. En effet, dans le monde de Lena - notre monde futur - l'amour est considéré comme la pire des maladies et Lena est convaincue que l'opération lui sauvera la vie car elle sera en sécurité.
Mais c'était bien évidemment, sans compter sur sa rencontre avec Alex et toutes les certitudes de la tranquille Lena s'envolent en fumée.

La lecture de Delirium m'a rappelé "Uglies",dans lequel, ce n'était pas l'amour qui était banni mais la différence/la laideur. De nombreux ingrédients sont communs avec ces deux titres, parfois même un peu trop. (Les gens qui sont inconsciemment "cloitrées" dans la ville, les "sauvages" qui vivent à l'extérieur de la ville et qui n'ont évidemment pas le droit de pénétrer les enceintes, l'ado bien rangé qui avait hâte de sa transformation mais qui à quelques semaines du grand jour, devient rebelle et change totalement d'avis....Bref, beaucoup beaucoup de similitudes.

La trame est évidente, il y a peu de suspense mais la lecture reste agréable avec un style simple et fluide.

Je ne sais pas encore si je vais lire la suite car le "cliffhanger" de la fin ne m'a pas ouvert l'appétit tant je l'ai trouvé téléphoné^^
Toutefois, je suis assez curieuse de savoir pourquoi l'amour est devenu ce fléau à abattre, ce que cache l'opération (parce que je suis presque sûre que l'opération a d'autres objectifs que de simplement supprimer le sentiment amoureux....), et comment va évoluer Lena...

Ma note  
2.5/5
Sympathique mais pas exceptionnel. Une dystopie qui surfe sur le succès du genre sans vraiment sortir du lot.






Lu dans le cadre du challenge Book Jar

Lu dans le cadra du challenge ABC - Lettre O

Lu dans le cadre du challenge lecture 2016 
(Premier livre d'une série)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire