vendredi 1 janvier 2016

[Chronique] Premier appel du paradis de Mitch Albom






TitrePremier appel du paradis

AuteurMitch ALBOM

GenrePhilosophique

Thèmes abordésDeuil, Au-delà, Religion

Année de parution2013, 2014 en VF

Nombre de pages389 pages



Résumé 

Le petit village de Coldwater, sur le lac Michigan, est le théâtre d’un véritable miracle. Un beau jour d’automne, le téléphone commence à sonner chez plusieurs de ses habitants. Tous les appels proviennent de personnes décédées. Au même moment, Sully Harding sort de prison. Lors de son séjour derrière les barreaux, sa femme est morte. Il est désormais père célibataire. À son retour, il découvre un village en proie à une grande fièvre religieuse. Quand son propre fils ne vit plus que dans l’espoir d’un appel de sa mère, il est déterminé à prouver qu’il s’agit seulement d’une gigantesque supercherie. Mais est-ce bien le cas ?


Mon avis 

J'avais déjà eu l'occasion de lire deux titres de cet auteur : Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut et Le passeur de temps. Il s'agit de 2 très bons livres et c'est l'esprit confiant que j'ai attaqué la lecture de Premier appel du paradis.

Nous suivons principalement Sully qui tente de refaire sa vie après un passage en prison. Au fur et à mesure que le récit avance, on en apprend davantage sur ce personnage, sur pourquoi il a fait de la prison.
D'autres personnages sont important également : tous ceux qui ont reçu un appel de l'au-delà. Ils sont au nombre de 8 avec chacun une histoire particulière.

Les médias ont  vite fait de s'emparer de ce fait divers et la petite ville de Coldwater devient une curiosité touristique et un gigantesque plateau télé. Et c'est précisément à cause de tout ce pan de l'histoire que j'ai été déçue par ce récit. Mitch Albom a trop misé sur les conséquences "techniques" d'un tel phénomène (les journalistes par dizaines, les embouteillages, la mystification, les gens qui deviennent hyper pieux et prient à tout bout de champ et brandissant ridiculement leur téléphone portable, les hôtels pleins à craquer, les détracteurs qui hurlent au canular....).
Je m'attendais à ce qu'il se penche un peu plus sur le psychologique des gens :
 - Comment gérer le fait d'entendre à nouveau un être cher, mort plusieurs années plus tôt ? 
 - Comment réagir à la preuve de l'existence d'un au-delà ? 
La lecture a été un peu laborieuse mais j'étais néanmoins curieuse du dénouement et j'avoue que les 30 dernières pages ont relevé le niveau de cette lecture.
Sully lève le voile sur de nombreuses questions sur sa vie, sur ces appels, sur sa femme, sur son séjour en prison....
Et j'avoue avoir vraiment apprécié cette fin

Ma note  

3/5
Ce n'est pas le meilleur de Mitch Albom mais il mérite quand même d'être lu par ceux qui aiment le genre. 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire