samedi 20 juin 2015

[Chronique] Maman a tort de Michel Bussi

Infos Livre




Titre : Maman a tort

Auteur : Michel Bussi

Année de parution : 2015

Genre : Policier











Résumé

Quand Malone, du haut de ses trois ans et demi, affirme que sa maman n’est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire, le croit. Il est le seul… Il doit agir vite. Découvrir la vérité cachée. Trouver de l’aide. Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple. Car déjà les souvenirs de Malone s’effacent. Ils ne tiennent plus qu’à un fil, qu’à des bouts de souvenirs, qu’aux conversations qu’il entretient avec Gouti, sa peluche. Le compte à rebours a commencé. Avant que tout bascule. Que l’engrenage se déclenche. Que les masques tombent. Qui est Malone ?

Mon avis

Cette fois, Michel Bussi nous emmène dans la mémoire malléable d'un enfant de 3 ans et c'est une grande réussite. J'ai beaucoup aimé les explications du psychologue sur la complexité et l'éphémère de la mémoire et des souvenirs d'un enfant avant 3 ans. Bussi nous fait partager aussi les minis histoires de Gouti qui me font dire qu'incontestablement, il a aussi un talent pour les contes pour enfant.

Comme d'habitude, il a su monter une histoire absolument renversante, avec tout un sac de noeuds à démêler tout au long des pages et on se prête au jeu avec un réel plaisir. D'un côté, nous avons l'histoire d'un braquage et de l'autre, nous avons les doutes du psychologue scolaire qui pense que Malone dit la vérité lorsqu'il assène que sa maman n'est pas sa vraie maman. On se doute bien que les affaires sont liées mais on se demande comment.

Je dois néanmoins reconnaitre qu'avec Bussi, j'ai souvent du mal avec les noms de ses personnages. Ici, nous avons la commandante Augresse, personnage principal mais aussi Vasile Dragonman, le psychologue...On ne peut pas passer à côté des références imaginaires à l'ogre et au dragon...

Je n'ai pas été aussi surprise par le dénouement que dans ses précédents romans car j'ai assez "rapidement" compris qui était qui mais ça n'a rien enlevé au plaisir de ma lecture.
J'y ai trouvé également quelques similitudes avec "Ne lâche pas ma main" : j'ai fait quelques parallèles avec les personnages de l'un et de l'autre roman, il y a aussi le fait qu'on entre dans la tête d'un enfant dans les 2 romans....*

Il reste fidèle à son style et les fans ne seront en aucun cas deçus. "Maman a tort" est un très très bon titre.

Ma note : 4,5/5 

2 commentaires:

  1. Michel Bussi nous a expliqué qu'il aimait rester dans l'imaginaire et qu'il avait fait exprès pour les noms de ses personnages. Même en tant que lecteur, il n'aime pas quand le récit est trop réaliste. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me doute mais j'ai du mal^^
      D'ailleurs, je ne me suis toujours pas remise de Crédule grand duc ;)

      Supprimer