vendredi 26 juin 2015

[Chronique] Les femmes de Stepford d'Ira Levin

Infos Livre




Titre : Les femmes de Stepford

Auteur : Ira Levin

Année de parution : 1974

Genre : Science Fiction











Résumé
Qu'arrive-t-il donc aux femmes de Stepford ? Ont-elles toujours été, ainsi que Joanna les découvre en s'installant dans cette ville, de véritables poupées ménagères, uniquement préoccupées de l'entretien de leur intérieur et du bien-être de leur famille ? Ou alors sont-elles victimes de leurs maris, tous adhérents du " Club des Hommes ", qui se réunissent chaque soir dans une vieille bâtisse mystérieuse interdite aux femmes ? Joanna, jeune femme libérée, tente de créer une association féminine avec l'aide de deux amies nouvellement arrivées. Quelle n'est pas sa stupeur de les voir, à leur tour, se tranformer brusquement à l'image des autres femmes de la ville. L'inquiétude devient rapidement de l'angoisse... Joanna réussira-t-elle à échapper à ce cauchemar aseptisé, climatisé, lot quotidien des femmes de Stepford ?

Mon avis
L'histoire démarre a Stepford, une ville où toutes les femmes, sans exception sont totalement dévouées à leur intérieur, leurs enfants et leur mari.
Lorsque Joanna et sa famille arrivent à Stepford, ils sont conquis par ce coin ou toute le monde semble si calme et si heureux. Mais petit à petit, Joanna se pose des questions sur le caractère de toutes les autres femmes qui semblent toutes sorties du même moule. Elle doute, craint pour sa santé mentale, devient parano en se demandant si l'eau ou l'air ne seraient pas tout simplement empoisonnés et elle n'aspire plus qu'à fuir ce qui est pour tout le monde le paradis mais pour elle un véritable enfer.

Ira Levin arrive vraiment bien à rendre cette progression dans le récit : Si au début, on a l'impression d'un quartier chic et huppé dans lequel on se sent en sécurité, à mesure que le récit avance, on se sent de plus en plus angoissé et stressé. On a le sentiment d'un immense piège qui se referme très lentement mais ineluctablement.

Certaines thèmes d'actualité apparaissent dans cet ouvrage. Je pense notamment à la condition féminine, évidemment, mais aussi au racisme....sans perdre de vue qu'il a été écrit en 1972, en pleine explosion du féminisme et même pas 10 ans après l'abolition de la ségrégation raciale.

Finalement, même s'il est catalogué "science fiction", il peut de part son ambiance, être considéré comme un thriller. On pourrait même le considérer comme une critique sociale.  

C'est un roman que j'ai dévoré. J'adore cet auteur et je compte bien continuer sur ma lancée en lisant "un bonheur insoutenable"

Le seul bémol a mes yeux : les interrogations qui persistent et la longeur du roman (160 pages seulement)

Ma note : 4/5


A noter que Les femmes de Stepford a fait l'objet de 2 adaptations cinématographiques en 1975 et en 2004





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire