samedi 17 janvier 2015

[Chronique] SMS de Laurent Bénégui

Infos livre



Titre : SMS

Auteur : Laurent Bénégui

Année de parution : 2009

Genre : comtemporain

Thèmes traités : malchance







Résumé
C’était le jour de la tempête. La maison était inondée. Nathalie ne voulait plus faire l’amour. La banquière a appelé, hystérique, pour un trou de 200 000 euros et l’école m’a prévenu que Milo avait une otite. Je suis allé le chercher. Au retour, je le portais dans les bras quand mon téléphone a sonné. Je me suis abrité pour décrocher. J’ai reçu un grand coup sur la tête. Milo a hurlé. Je me suis défendu comme j’ai pu, mais les deux types m’ont arraché mon portable. Alors j’ai lâché mon fils. Et je me suis lancé à la poursuite des voleurs. Tout le monde vous le dit. Il ne faut jamais réagir comme ça. Mais il y avait cette fuite dans mon toit. L’entrepreneur qui n’arrivait pas. Les trafics de mon comptable. Et ce SMS, qui enjoignait ma femme de quitter son con de mari. J’ai pensé, sans portable je suis cuit. J’étais sur les talons du jeune à capuche. J’ai tourné dans la première rue. J’avais tellement la rage que j’aurai survolé une finale olympique. J’allais le rattraper quand il a traversé. Je l’ai suivi. Il y a eut un crissement de pneus. Je me suis jeté en arrière. La grosse Audi a dérapé sur la chaussée détrempée et m’a renversé. Le conducteur a jailli, furieux. J’avais abîme son capot. J’ai essayé de parlementer. J’ai pris une décharge de Taser. Deux fois cinquante mille volts sous la pluie. J’étais allongé dans le caniveau, tétanisé, quand m’est venu à l’esprit que j’avais abandonné mon fils de 4 ans, seul, dans une ville peuplée de fous et traversée d’éclairs. Comme j’ai pu, je me suis traîné jusqu’à la porte cochère. Milo avait disparu. A cet instant précis, j’étais persuadé avoir touché le fond. Mais honnêtement, si j’avais su comment allait se dérouler la suite de la semaine, j’aurai pris ça pour un échantillon du bonheur.

Mon avis
J'ai entamé cette lecture avec une légère appréhension car je n'ai eu que des échos négatifs du film et relativement peu d'échos positifs du livre. Mais je dois admettre que j'ai passé un moment agréable avec cette lecture et pourtant le pauvre Laurent, protagoniste de l'histoire enchaine les emmerdes.
qui vont du petit ennui pas trop trop grave même si c'est chiant au très très très gros problèmes qui se jugent devant une cours d'assise.
La lecture est donc un immense effet domino fait de 90% de malchance et de 10% de quiproquo. C'est assez drôle  même si, on doit bien le reconnaître, la situation de Laurent est complètement dramatique mais tellement rocambolesque que la compassion n'a pas sa place, on se doute que tout finira bien (ou du moins, on l'espère pour lui quand même)
J'ai beaucoup apprécié le personnage de Laurent et aussi Adrienne. Elle n'a pas une grande place dans le récit mais cette centenaire m'a beaucoup plu^^
J'ai pas du tout aimé le personnage de Nathalie, carriériste, prétentieuse, opportuniste. La façon dont elle plante Laurent au début du livre comparé au dénouement ou visiblement, il lui pardonne tout....Grrrrr Soit je déteste Nathalie, soit Laurent est une trop grosse bonne poire.
La plume de l'auteur a été un régal, j'ai beaucoup aimé son humour, sa dérision, ses tournures de phrases. Son style est plaisant et rend la lecture fluide et rapide. On est facilement emergé dans l'histoire.

Bref, un très bon moment

Ma note: 4/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire