samedi 25 octobre 2014

[Chronique] La septième vague de Daniel Glattauer

Résumé : Leo Leike était à Boston en exil, le voici qui revient. Il y fuyait la romance épistolaire qui l'unissait en esprit avec Emmi. Elle reposait sur trois principes : pas de rencontres, pas de chair, pas d'avenir. Faut-il mettre un terme à une histoire d'amour où l'on ne connaît pas le visage de l'autre ? Où l'on rêve de tous les possibles ? Où l'on brûle pour un(e) inconnu(e) ? Où les caresses sont interdites ? "Pourquoi veux-tu me rencontrer ?" demande Léo, inquiet. "Parce que je veux que tu en finisses avec l'idée que je veux en finir" répond Emmi, séductrice. Alors, dans ce roman virtuose qui joue avec les codes de l'amour courtois et les pièges de la communication moderne, la farandole continue, le charme agit. Léo et Emmi finiront de s'esquiver pour mieux... s'aimer !


Mon avis :  L'esprit du premier tome : "quand souffle le vent du nord" est toujours là. Une suite fidèle au premier opus. L'auteur aurait pu aussi bien le faire en un seul roman. On ne sent pas de "coupure". Même ambiance, mêmes sentiments, même style.
Donc pas grand chose à ajouter par rapport à ce que j'avais écrit pour le premier.
Un roman tout léger, plein de bon sentiments et une délicieuse happy end.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire