mercredi 17 septembre 2014

[Chronique] Un tout petit rien de Camille Anseaume

Résumé :« On n'a ni projets ni même le projet d'en avoir. Le plus gros engagement qu'on ait pris ensemble, c'était de se dire qu'on s'appellerait en fin de semaine. C'était quand même un mardi. On s'aime surtout à l'horizontale, et dans le noir, c'est le seul moment où on n'a plus peur de se faire peur, où on ose mélanger nos souffles sans redouter que l'autre se dise que ça va peut-être un peu vite. C'est beaucoup plus que sexuel, c'est beaucoup moins qu'amoureux. C'est nos culs entre deux chaises, c'est suffisant pour faire semblant de faire des bébés, pas pour en avoir. »



Avis : Dans la blogo "maman", j'en avais énormément entendu parler et vu que tout ce qui touche à la grossesse et à la maternité me plait particulièrement, je me devais de lire ce petit livre.
Le style de l'écriture et la découpe des chapitres m'a incontestablement rappelé les titres de Fournier que j'ai lus. On est tout à fait dans le même style. Et il est assez agréable à lire.
Au niveau de l'histoire, on suit la narratrice, tout au long de sa grossesse qu'elle mène en mère célibataire. Pendant toute la première partie, la question de l'IVG se pose. Avortera, Avortera pas ? Il est intéressant de découvrir tout ce qui peut passer par la tête dans ces cas là : toutes les raisons de faire un choix, comme un autre. Mais parfois, ce "non choix" qui trainent des pages et des pages est assez agaçant.
Le reste du récit est, à mon sens, plus dur : finalement, le fait d'être mère célibataire c'est supporter continuellement le jugement des uns, la compassion (voire la pitié ? ) des autres....et là aussi, on réalise que dès qu'on entre pas dans le moule, les regards de tous (y compris ceux de la famille, voire "surtout" ceux de la famille) changent et sont sentencieux.
Ce livre est très court, je l'ai lu en une traite. Je l'ai trouvé agréable à lire, certains passages sont même assez forts  mais je n'en garderai pas un souvenir impérissable.

1 commentaire:

  1. Pareil que toi, je viens de le lire et ben ça se lit mais sans plus, elle m'a agacée a prendre sa décision.
    j'aurai pas fait le choix de le garder pour ma part, mais bon chacun sa vision des choses.
    Je l'ai lu par curiosité car la blogo s'est enflamée a sa sortie mais je ne comprend pas trop pourquoi.

    RépondreSupprimer