jeudi 21 août 2014

Pourquoi la lecture numérique ?

D'aussi loin que je me souvienne, j'ai aimé lire. Même s'il y eut de longues périodes dans ma vie  avec peu de livres (1 ou 2 par mois), je n'ai jamais jamais cessé d'aimer la lecture.

J'aime le livre objet. Le bruit d'une page qui se tourne, l'odeur de l'encre et du papier, le toucher des pages.
Chez moi, les livres sont des trésors : pas de prises de notes dans la marge, pas de tâche de graisse, pas de pages cornées ou couverture pliée. C'est sacrilège !!! Lorsque j'ai terminé un livre, on croirait qu'il n'a jamais été ouvert. C'est dire si je les bichonne.

Et puis un jour, le livre numérique est arrivé. En bonne geek, je me suis rapidement intéressée à cet outil mais j'ai préféré attendre que les titres disponibles soient plus nombreux. Et depuis que j'ai une liseuse, j'ai pas assouvir ma soif de lecture de façon encore plus intensive. Pourquoi ?

Le confort de lecture !
Ma vue me fait défaut. Je porte des lunettes qui me corrigent ma myopie mais mes yeux fatiguent vite. Un livre de poche était pour moi long à lire car au bout de 20 pages, j'ai les yeux qui pleurent.
Mais avec une liseuse je n'ai pas ce problème : je peux jouer avec le retroéclairage et avec la taille de la police de caractère pour trouver mon confort idéal.
C'est un outil absolument fantastique pour les gens ayant une très mauvaise vue. Cela leur permet de lire en très gros caractères car les éditions qui publient en gros caractères ne sont pas si nombreuses !

Par ailleurs, les liseuses sont munies de la police d'écriture adaptée pour les dyslexiques.


La mort du papier ? 
Je suis toujours amusée et étonnée par les gens qui pensent qu'une liseuse, c'est la "mort" du livre. Je ne le pense pas mais, quand bien même, le contenu du livre n'est-il pas plus important ? Personnellement, même si j'aime tourner les pages ou sentir l'odeur du papier, ce que j'aime le plus dans un livre, c'est le voyage auquel il m'invite. Et pour ce voyage, nul besoin de feuilles de papier, mon imagination et les mots de l'auteur suffisent à mon bonheur.
Je suis aussi ravie de voir que ce médium réconcilie parfois les jeunes avec la lecture.

"J'aime trop les livres !"
Voici un argument que j'entends aussi énormément. "J'aime trop les livres"....Et alors ?
Acheter une liseuse ne veut pas dire ne plus acheter de livres. Il est tout à fait possible d'avoir une bibliothèque bien fournie et de lire sur liseuse.
On peut continuer à acheter des livres papiers pour la beauté de l'objet, pour la belle couverture, pour la dédicace de l'auteur...Lire sur liseuse ne signifie en aucun cas qu'il est interdit d'investir dans des livres papiers.


Ma bibliothèque toujours avec moi
J'aime avoir le choix. Je suis incapable de dire "après ce livre, je lirai celui là !". Mes envies sont tellement changeantes...A cause de ça, ma pile/liste à lire s'aggrandit de jour en jour. De 180 il y a 2 mois, je suis passé à 220 titres que je souhaite lire de toute urgence. Je n'aurai pourtant pas assez de 2 ans pour tout lire mais j'aime me dire que je peux lire ces 200 livres quand je veux, ou je veux car ils sont (presque) tous dans ma liseuse. Et pourtant, telle une fan de fringues devant son armoire, je suis bien capable de dire, face à mes centaines de livres : "Merde, j'ai plus rien à lire !!"
D'aucun sortent l'argument  : "quel interet d'emmener 200 livres en vacances alors que tu auras le temps d'en lire 2 ou 3 ?" Avoir le choix, tout simplement.

Un catalogue beaucoup plus important
Hé oui, lire sur liseuse, c'est s'ouvrir à un nombre considérable d'auteurs indépendants qui, éditent bien souvent, exclusivement en numérique. J'ai fait de magnifiques découvertes dans les indés ;)
Et à côté de ça, toutes les nouveautés sortent en numérique quasi systématiquement.

La gratuité, les économies.
Lire sur liseuse c'est aussi avoir accès légalement et gratuitement à tous les livres tombés dans le domaine public.
Lire sur une liseuse, c'est également bénéficier de promos hyper intéressantes ; des livres à moins de 1€ par exemple...


"Un livre, ça tombe jamais en panne de batterie"
Franchement, une liseuse, non plus...La durée de la batterie peut dépasser les 2 mois même avec une lecture quotidienne. Et quand j'ai fini un livre alors que je suis encore dans le bus, je peux tout de suite en choisir un autre. Un livre, ça tombe en panne de pages ;)

Mon but n'est pas de convaincre les fans du papier de se lancer dans la lecture numérique mais de simplement leur dire que papier et numérique peuvent coexister et qu'il ne sert à rien de diaboliser cet outil ou de poser des questions dans la veine du "pour ou contre la liseuse". On a pas à être "pour ou contre". On aime ou on aime pas, c'est tout. Mais ce serait tellement bien que les gens cessent de descendre en flèche les liseuses avec des arguments pas vraiment recevables.
Le simple fait que ça ouvre des possibilités de lectures facilités aux personnes malvoyantes ou dyslexiques devraient suffire à convaincre quiconque que c'est un très bon outil. Qu'on veuille ou non l'utiliser.

En tout cas, je vous présente mon doudou qui ne me quitte jamais : Le pocket book touch lux avec un bout de ma bibliothèque





Et un bout de ma lecture en cours comparée à un livre papier :



8 commentaires:

  1. J'ai découvert la lecture numérique avec la tablette qu'un fournisseur nous a offerte parce que j'hésitais vraiment à investir dans une liseuse. Et j'ai beaucoup aimé. Pour ma part, j'adore les livres mais je les garde très rarement et ça m'ennuie de les voir prendre la poussière sur les étagères, sans compter le coût de production et les arbres qu'on décapite pour quelques feuilles de papier. Il fut une époque où je les mettais dans la poubelle papier pour le recyclage (j'en entends hurler derrière moi!). Du coup, le livre numérique me convient parfaitement: pas d'encombrement et écologique. Je ne regrette pas le toucher du livre-papier, pour moi le plus important c'est le contenu et non le contenant. Mais en ce moment, j'emprunte beaucoup à la bibliothèque, je n'achète en numérique que ceux que je n'y trouve pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait ! Tu vois, j'avais même pas pensé à l'empreinte écologique en plus !

      Supprimer
  2. Moi je n'étais pas forcément pour, mais j'ai eu une liseuse a Noel (la sony PRS-t3) .. J'ai eu beaucoup de mal a m'y mettre, je suis restée principalement au papier .. Jusqu'a il y a quelques semaines ou j'ai acquis de nombreux epub & que j'intercalle une lecture numérique entre chaque papier ! ça me convient parfaitement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le papier a un charme que la lecture numérique n'a pas et c'est vrai qu'on peut tout à fait faire cohabiter les 2 :)

      Supprimer
  3. C'est vrai qu'au début j'étais contre mais j'aime bien tester un peu tout et je me suis laissé tenter par la kobo aura de la Fnac et perso maintenant je ne pourrais plus m'en passer (et pourtant je lis toujours autant les livres papiers !), c'est tellement pratique pour les trajets dans le métro, en voyage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est LE truc : c'est hyper pratique ! On se trimballe avec toute notre bibliothèque :)

      Supprimer
  4. J'ai une liseuse et une tablette, et j'avoue lire beaucoup plus sur la tablette, car cela m'évite de trimbaler les deux quand je vais travailler. Mais c'est vrai que sur la liseuse, le confort est meilleur (et dans le métro, il y en a qui lisent sur leur smartphone Oo)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vache ! sur Smartphone ??!! Ils sont courageux :p

      Supprimer