mardi 19 août 2014

[Chronique]La servante du Seigneur de Jean-Louis Fournier

Résumé :Ma fille était belle, ma fille était intelligente, ma fille était drôle…
Mais elle a rencontré Monseigneur. Il a des bottines qui brillent et des oreilles pointues comme Belzébuth. Il lui a fait rencontrer Jésus. Depuis, ma fille n’est plus la même.
Elle veut être sainte.
Rose comme un bonbon, bleue comme le ciel.


Mon avis : Je suis partie dans mon marathon Fournier et j'ai donc lu ce 3e récit après les 2 autres, la même journée. La lecture des 3 m'a pris 2 heures. J'étais curieuse de lire celui là, le plus récent (2013) car je me demandais ce que Marie avait bien pu faire à son père pour l'avoir déçu.
En effet, dans "Ou on va, papa ?", il écrit :  
Ma fille a grandi, elle est devenue notre fierté nationale. Elle est belle, elle est intelligente. Quelle belle revanche sur le sort, jusqu’au jour où… Mais assez rigolé, c’est une autre histoire.
Et comme je suis curieuse, j'ai donc lu ce récit. Fournier expliquer simplement qu'avant, il avait une fille graphiste, belle, intelligente et heureuse et qu'elle est devenue religieuse, abandonnant tout ou presque derrière elle.
Tel que c'est décrit, on l'imagine avoir été embobinée dans une secte.
Chose surprenante, elle a eu un droit de réponse et c'est elle-même qui écrit les dernières pages de ce recueil.
Est-ce le père qui nourcit le tableau (comme il semble si bien le faire ?)
Est-ce la fille qui enjolive un peu trop ?
J'imagine que ce doit être un subtil mélange des deux.

En tout cas, après avoir lu ces 3 récits : l'histoire de son père, l'histoire de ses fils, l'histoire de sa fille, malgré les énormes coups de sort de cet homme, je n'ai pas réussi à avoir de la compassion pour lui.
Je tenterai peut-être ses romans...Son style a été à chaque fois différent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire